Objectifs complémentaires 

  Les viseurs

les dispositifs de reproduction

retour à la page d'acceuil

Les chambres reflex

Produites en nombre assez limité. On trouve des chambres droites et des chambres coudées.

 

191_texte_chambre_mic_foca.jpg

Extrait du FOCAgraphie n° 45 de mai 1959.

Chambre droite

Extrait du FOCAgraphie n°10 de juillet 1953.

192_text_ch_microfoca.jpg

 

Chambre n° 189

193_ch_droite_189_.jpg

Cette chambre très massive pouvait aborder tous les domaines : macrophotographie et micro photographie aussi bien que la photographie d'objets éloignés. Mise au point sur verre dépoli surdimensionné avec réticule central. Oculaire très confortable monté sur rampe hélicoïdale. Miroir à tain antérieur escamotable lors du déclenchement. La monture à baïonnette qui s'adapte à l'UNIVERSEL est solidaire d'une plaque qui se déverrouille en un seul geste permettant ainsi un retrait facile du boîtier. Le modèle présenté a la rare particularité de posséder deux emplacements de déclencheur ce qui fait qu'il peut être utilisé aussi bien avec l'UNIVERSEL qu'avec l'UNIVERSEL-R dont le bouton de déclenchement est plus antérieur.

 

Objectif FOCA MACRO-REP 1:4.5 F=10.5cm n°1.187

Noter le numéro qui dépasse de 31 la limite supérieure relevée lors de l'enquête de J.L. PRINCELLE pour la rédaction de son superbe ouvrage FOCA HISTORICA. Il se loge dans une monture à double rampe hélicoïdale autorisant un double tirage. Il est possible d'inverser la position de l'objectif tout en conservant la commande de diaphragme : ceci permet d'exploiter au mieux les qualités optiques et également de faire une mise au point sur l'infini en position inversée.

194_macro_rep_1187.jpg

 

Monture n° 1.112

195_monture_1112.jpg

En position fermée, la monture mesure 84mm depuis l'extrémité de la baïonnette pour atteindre 140 mm lorsqu'elle est complètement déployée. Une bague allonge permet d'augmenter encore le tirage de 52mm

 

Support n°1.116

Sur le plateau sont disposés le cache à mettre en place en l'absence d'objectif et le tube télescopique d'adaptation de la chambre à l'oculaire du microscope. Ici la monture 1.112 est complètement déployée avec la bague allonge en place.

196_support_ch_1116.jpg

 

Chambre coudée n° 1.017

197_chambre_coudée_1017.jpg

Il s'agit ici du modèle automatique: le système une fois armé le déclencheur de la chambre commande à la fois le relevage du miroir et le déclenchement de l'appareil. La plaque supportant la baïonnette a été retirée pour montrer le système de fixation. Cette chambre était utilisée avec les objectifs de 200mm et 500mm.

Le PROXIFOCA

Ce dispositif très ingénieux permettait d'aborder la macrophotographie et la reproduction de documents avec l'objectif standard de f=5cm sans qu'il soit nécessaire de faire appel à un système optique de visée ou de mise au point (utilisation d'index de cadrage). L'ensemble était présenté dans un coffret cartonné numéroté avec notice d'emploi. A côté du grand coffret habituel complet avec ses sept bagues rallonges, il existe un petit coffret plus rare, de présentation plus sobre, ne contenant que trois bagues rallonges les autres rapports d'agrandissement étant obtenus grâce à un jeu de lentilles additionnelles fournies. On trouve des versions pour objectifs 1:3.5, 1:2.8 et 1:1.9, pour modèle à vis et à baïonnette.

 

199_notice_emploi_1.jpg 200_notice_emploi_2.jpg

Notice d'emploi

Publicité de 1954

198_pub_proxifoca.jpg

Les deux coffrets fermés

201_2coffrets_fermes.jpg

 

La numérotation

202_numerotation_1.jpg203_numerotation_2.jpg203_numerotation_3_21058.jpgSous chaque boîte est inscrit un numéro d'identification. Ce même numéro est gravé sur la bague support dans laquelle se vissent les pieds du dispositif et qui enserre la couronne frontale de l'objectif. Pour l'une des boîtes très usagée le numéro est à peine lisible mais encore identifiable. Numéro à cinq chiffres pour l'OPLAR 1:2.8 F=5cm (10.464 et 10.072) ainsi que pour l'OPLAR 1:3.5 F=5cm (21.058), numéro à quatre chiffres (2.076) pour l'OPLAREX 1:1.9 F=5cm.

 

Coffret numéro 10.464 (pour UNIVERSEL)

204_coffret_10464.jpgLa notice mentionne le détail du contenu :

7 bagues rallonges gravées (x1). (x2). (x3). (x4). (x5). (x6) et (x10).

1 couronne. 3 jeux de 4 tiges supports dont deux coulissants.

2 jeux de 4 index de cadrage.

 

Coffret simplifié numéro 2.076 (pour UNIVERSEL)

205_coffret_2076.jpgLe contenu est le même moins les bagues (x1). (x2). (x3) et (x4) qui sont remplacées par deux jeux de bonnettes 1d et 2d en diamètre 36mm et 42mm. J'attache une grande valeur à ce coffret car il m'a été offert en 1980 par Bernard VIAL en remerciement d'une remise en état du prototype P2 qu'on peut voir à la page 91 de son ouvrage «HISTOIRE DES APPAREILS FRANÇAIS» deuxième édition.

Extrait de la lettre du 17 décembre 1980 de Bernard VIAL

206_extrait_lettre.gif

 

Coffret numéro 21058 (pour PF II bis et PF III)

206_1_proxifoca21058.jpgLes 7 bagues rallonges ont un diamètre nettement plus petit (41mm au lieu de 53mm) ce qui a permis un rangement différent avec regroupement des bagues 2-3 et 4-5-6. La couronne est prévue pour l'objectif 1:3.5 F=5cm.

 

Les contrôles d'image sur verre dépoli

J'ai retrouvé deux dispositifs permettant ce contrôle.

 

Le dos à verre dépoli Le tube à verre dépoli

207_focag10_1953.jpgExtrait du FOCAgraphie n° 10 de juillet 1953

210_focag22_1955.jpgExtrait du FOCAgraphie n° 22 de juillet 1955

208_dos_depoli_1.jpgDans un dos spécial qui prenait la place du dos normal est ménagé une fenê209__dos_depoli_2.jpgtre 24x36mm.Le presse film est remplacé par un verre dépoli monté sur ressorts. L'idéal était de disposer de deux boîtiers ,celui équipé du verre dépoli se substituant à celui contenant le film le temps du réglage. Une autre solution guère plus simple était d'utiliser les chargeurs magasin. Ce procédé peu pratique permettait un cadrage précis avec les bonnettes 1 et 2 dioptries. Ce dos est par contre très utile pour corriger le réglage du Viseur Universel qu'il est possible de modifier par action sur la vis postérieure située sous le sabot

211_tube_depoli.jpgTube à verre dépoli pour proxiFOCA.

L'une des extrémités présente une découpe qui s'adapte à la baïonnette de l'objectif. Le verre dépoli est fixé au milieu. Ce dispositif bien plus simple que le précédent est aussi plus pratique : pas besoin de deuxième boîtier, pas d'obturateur à manœuvrer. Il est décrit dans le FOCAgraphie n° 22 de juillet 1955 sous le nom de «dispositif de visée pour le proxiFOCA»           

Monsieur Richard MARK a découvert récemment un tube pour objectifs à vis dont l'existence ne m'était pas connue et je le remercie de m'avoir fait parvenir ces belles images.     

    Les deux tubes dans leur boîte d'origine.  A gauche le modèle à vis.

Image R. MARK

Vue montrant les 2 modes de fixation, vis à g. baïonnette à d. Image R. MARK Verres dépolis éclairés par une boîte à lumière.

Image R. MARK.

Dipositif PRISMOR

Bien qu'il ne porte pas la signature FOCA il est difficile de ne pas le mentionner puisqu'il fut conçu spécialement pour le FOCA.

Le PROXIFOCA n'a été commercialisé qu'en 1953 si bien qu'en 1950 il n'existait encore aucun dispositif spécifique pour la photographie rapprochée. C'est alors qu'apparut le PRISMOR décrit par Marcel NATKIN dans son Manuel FOCA édition 1950. Il s'agit d'une invention française très ingénieuse associant une lentille additionnelle placée sur l'objectif et un dispositif prismatique double qui se glisse dans la griffe porte-accessoires devant les fenêtres du viseur-télémètre. Le prisme placé devant la grande fenêtre au-dessus de l'objectif dévie l'image uniquement dans le plan vertical tandis que l'autre agit à la fois dans le plan vertical et horizontal. Il devient ainsi possible grâce à deux jeux de puissance différente d'utiliser le télémètre à une distance inférieure à un mètre jusqu'à 30cm.

En essayant le dispositif je me suis rendu compte que les appareils à armement par levier (apparus beaucoup plus tard) ne pouvaient pas en bénéficier en raison de l'emplacement différent de la griffe porte-accessoires.

 

212_dispositif_prismor.jpg

Le dispositif PRISMOR dans son étui qui contient un PRISMOR 1.5(rouge) et 3.5(vert) et les deux bonnettes PROMMOR pour objectifs de 42 mm

PRISMOR 1.5 monté sur un des tout premiers UNIVERSEL

(n° 70.082)

213_prismor_1.5.jpg

Dispositif PRISMOR présenté en boîte marquée FOCA.
 Avec le temps, les inscriptions sont devenues moins lisibles.

Les deux bonnettes PROMMOR sont ici prévues pour les objectifs de  de 36mm.

214_table_de_prof.gif

Table de profondeur de champ avec objectif F=5cm

(et non 50cm comme cela est mentionné par erreur).

Une des rares publicité              

Cinéphotoguide Année 1959-1960 p.118

                                        

 Autre publicité où il est fait mention du dispositif pour FOCAsport  II

Remarquer le prix supérieur à ceux pour Leica et  modèle à rideaux

Le Photographe  n° 979 du 5 mars 1961

                                

Ce coffret qui fait partie de la collection de monsieur Jean-Yves MOULINIER , porte l'inscription " PRISMOR 1.5 - PRISMOR 3.5 pour FOCAsport  II .   36mm SOMMOR".

 

FOCAsport II équipé du PRISMOR et de la lentille 36mm SOMMOR noter l'écartement très important des prismes (58mm)

                          Images Jean-Yves MOULINIER .

 

 

Un dispositif original de reproduction

J'ai eu le privilège d'être contacté récemment par monsieur Georges LECOMTE, auteur de superbes images d'insectes qu'on peut admirer entre autres dans l'exemplaire de la revue FOCAgraphie n° 34 de juillet 1957 et dans «La pratique du FOCA» publications Paul MONTEL 1957.

Il faut souligner que monsieur Pierre MONTEL (Publications Paul Montel / rédaction) a sollicité à l'époque auprès de monsieur Georges LECOMTE l'autorisation de reproduire deux de ses macrophotographies.

Pour réaliser ses prises de vues Monsieur LECOMTE a utilisé un système de reproduction de sa fabrication adapté à son FOCA PF3. Une description détaillée en a été faite dans les publications «PHOTO-CINEMA» de juin 1959 sous le titre «Un système de reproduction pour appareil FOCA».

Je remercie vivement monsieur Georges LECOMTE de m'avoir adressé ces quatre documents.

 

215_1_focagraphie_n34_juil1957.jpg 215_2_courrier_paul_montel.gif 215_3_pratique_foca_paul_montel_1957.jpg 215_4_photo-cinema.jpg

Focagraphie n° 34

juillet 1957

Courrier de monsieur Pierre Montel

juin 1957

La pratique du Foca, publications Paul Montel

1957

Publications Photo-cinéma, Paul Montel

juin 1959

retour à la page d'acceuil

Objectifs complémentaires 

  Les viseurs